Nouvelle-Écosse

La Bibliothèque législative de la Nouvelle-Écosse loge dans un édifice appelé Province House, désigné lieu historique national. La construction de la Province House commence en 1811 et se termine en 1819, ce qui en fait le plus ancien siège du gouvernement au Canada.

La salle de lecture principale de la Bibliothèque était auparavant occupée par la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse. De nombreux grands procès y ont eu lieu, dont celui de Joseph Howe, le 2 mars 1835, suivant des accusations de diffamation criminelle. Son plaidoyer, d’une durée de 6 heures et demie et prononcé pour sa propre défense, lui vaut l’acquittement et établit le concept de liberté de presse au Canada.

Au printemps 1862, la Cour suprême déménage et l’on convertit son ancienne salle en Bibliothèque législative, en y rassemblant diverses collections d’ouvrages autrefois disséminés çà et là dans l’édifice. L’ajout d’alcôves, de rayonnages et d’un balcon en mezzanine complète le tout. Le premier bibliothécaire législatif de la Nouvelle-Écosse, John Venables, est nommé en 1862.

La Bibliothèque a pour mandat d’offrir les services d’information dont ont besoin les députés, le personnel de leurs caucus et de leurs circonscriptions ainsi que le personnel de l’Assemblée législative. Les fonctionnaires provinciaux ont également accès aux ressources de la Bibliothèque et peuvent y emprunter des ouvrages, ce que peut aussi faire le grand public grâce aux prêts interbibliothèques.

La Bibliothèque offre ses services d’information par l’entremise de bases de données internes et d’accès public. Par exemple, on peut consulter le catalogue complet du fonds documentaire de la Bibliothèque par Internet, à l’adresse http://legcat.gov.ns.ca/. Les députés ont un accès direct aux services de la Bibliothèque à partir de leur ordinateur et peuvent notamment consulter des documents de sensibilisation, des articles de journaux et d’autres renseignements provenant de la vaste gamme de bases de données auxquelles la Bibliothèque est abonnée.

La collection de la Bibliothèque est à l’image des intérêts de l’Assemblée législative et des besoins des députés. Elle est en effet bien pourvue dans les domaines des sciences politiques, de l’administration publique, de l’histoire et de l’économie, sans compter la collection entière des publications de Statistique Canada, dont elle est le dépositaire. La Bibliothèque tient, pour le compte de la province, une collection exhaustive des publications du gouvernement de la Nouvelle-Écosse dans tous les formats, et produit une liste mensuelle et annuelle de ces publications. Enfin, la Bibliothèque dispose d’une riche collection d’ouvrages historiques rares sur la Nouvelle-Écosse et le Canada.

La Bibliothèque législative compte six employés permanents. Elle a des bureaux et des collections dans deux autres édifices.

Nova Scotia Legislative Library
P.O. Box 396
1726 Hollis Street
Halifax, Nova Scotia
1-902-424-5932